La chorale dans l’effervescence des préparatifs…

La Chorale en chiffres :
Près de 80 chanteuses et chanteurs, issus de toute la Suisse Romande, dont 10 nouveaux, travaillent d’arrache-pied depuis la mi-mars, pour préparer le programme musical des célébrations que nous pourrons vivre à Lourdes du 8 au 14 mai 2016.
Si nous poussons plus loin la statistique, nous constaterons qu’ils sont répartis en registres de 28 soprani, 23 alti, 11 ténors, 14 basses.
Notre chorale compte 35 personnes du diocèse LGF, 32 du diocèse de Sion et 9 du Jura pastoral.

La préparation du Pèlerinage 2016 :
C’est avec enthousiasme que tous ces choristes ont découvert le programme de 2016 lors d’un week-end de travail intensif, au Bouveret, les 12 et 13 mars. Ils ont été guidés par des chefs de registre lors de répétitions partielles qui alternaient avec des mises en commun menées par la directrice, toujours soucieuse de la qualité vocale, de la précision et de l’expression, afin de susciter la prière, le recueillement ou la louange dans le cœur des chanteurs et des pèlerins.
Les 3 samedis de répétition qui suivent ce week-end permettent aux chanteurs d’approfondir certains passages délicats, d’ajuster les accords, de surmonter les difficultés des partitions, de s’approprier les si beaux textes qu’ils chantent, de les rendre plus vivants et expressifs. Le 23 avril, à la fin de la répétition générale qui précède le départ, après 5 journées de travail intensif, la chorale sera prête à se mettre au service du Pèlerinage et sera surtout heureuse de partager une nouvelle fois ces magnifiques moments de prière, de musique et de fraternité avec les malades et les Pèlerins. « Servir en chantant » pourrait être sa devise.

Le répertoire :
La Chorale laissera comme toujours la part belle à l’assemblée pour tous les chants de Pèlerinage que Véronique Denis vous invitera à chanter avec le chœur. La chorale se veut un soutien pour le chant de l’assemblée.
Quelques pièces plus solennelles et plus typiquement chorales seront interprétées à des moments méditatifs où l’assemblée pourra se recueillir ou se laisser émouvoir, ainsi que lors du concert à Ste Bernadette, le jeudi soir, tels un « Psallite Domino » de Michel-Richard Delalande, « Déjà, Seigneur, tu es là » du compositeur valaisan Oscar Lagger ou « Tu es Petrus » d’un contemporain de Bach, Carl-Heinrich Graun.
Cette année sera bien sûr marquée par les deux grands chants de l’année Sainte de la Miséricorde, celui du Père Lécot, « Il a pour Nom Miséricorde » et celui édité par Rome, « Misericordes sicut Pater », « Miséricordieux comme le Père ».
Des chants profanes agrémenteront également le concert et l’aubade à l’accueil des malades, durant lesquels nous réserverons quelques surprises un peu plus « exotiques » et sortant des sentiers battus.